Arthrose

Au vue du nombre de personnes autour de moi, dans ma famille, qui souffrent d’arthrose, j’ai voulu en savoir plus sur le sujet et voir quels sont, au niveau alimentation, les aides que ces personnes peuvent trouver.

Je suis tombee sur un article un peu atypique de Richard Haas, professionnel de la sante a la retraite, chercheur independant. Je n’ai pas la pretention de reprendre tout son article mais en voici un resume. Je pense que cela pourrait aider pas mal de monde si ces methodes etaient appliquees et surtout rendues publiques.

Cet article est base sur les travaux du Pr Lothar Wendt, eminent cardiologue allemand et de son fils, egalement cardiologue, qui poursuit les recherches de son pere. Une theorie un peu differente de ce que l’on entend en permanence a été émise. L’arthrose ne serait pas seulement une usure du cartilage mais due à un  excès de proteines dans l’organisme.

Notre corps a la faculte de stocker les proteines, de la meme maniere qu’il stocke les hydrates de carbone. Les proteines surconsommees se deposent dans les capillaires sanguins, leurs membranes basales et les tissus conjonctifs. Au fil du temps, la paroi capillaire se gonfle et s’epaissit, les transferts ne se font plus et les cellules deviennent sous-alimentees. Et comme le systeme marche dans les deux sens, la detoxication ne se fait pas non plus. En consequence, les muscles, articulations et tendons produisent des calcifications. Ils ne sont donc plus irrigues par l’oxygene ce qui entraine les douleurs. Pour remedier a cela, la personne prend des medicaments pour calmer la douleur, medicaments qui sont acidifiants ce qui ne fait qu’aggraver le probleme! En effet, dans les proteines animales on trouve des acides amines soufres (beaucoup plus que dans les proteines vegetales). Ces elements soufres sont plus acidifiants pour le corps et les tissus. L’equilibre acido-basique est dont mene a mal.

Heureusement, ce phenomene est reversible. A savoir que le corps stocke les proteines mais en cas de carence proteique, les reserves sont utilisees et les couches proteiques disparaissent petit a petit.

Une association a ouvert a Allemagne depuis l’an 2000 pour l’entraide des malades arthrosiques. Malgre les reticences des autorites qui ne souhaitent pas rendre public ces nouvelles etudes (principalement liees aux lobbying pour ne pas entrer plus dans le detail car ce n’est pas l’objet de cet article), l’association a plus de 20 000 arthrosiques qui ont fait les reformes alimentaires demandees par le Pr. Resultat: 80% de remissions voire de guerisons et sans aucune prise de medicament. Les 20% restants sont a un stade trop avance de la maladie et la prothese devient inevitable. Cette reforme alimentaire permet de deboucher les capillaires sanguins et leurs membranes basales. Seul le jeune proteique force l’organisme a puiser dans ses reserves et a vider completement ces greniers a proteines. Cela permet de resoudre les problemes d’arthrose mais egalement toutes les maladies d’encrassement.

Les solutions a adopter, outre la carence proteique, sont les suivantes:

  • pratiquer une activite physique douce
  • boire
  • maitriser son etat emotionnel et le stress
  • maintenir un biotope intestinal au meilleur de sa forme
  • eviter les intolerances alimentaires (surtout gluten, produits laitiers)
  • favoriser les vegetaux de proximite
  • eviter l’alimentation industrielle et acidifiante
  • etablir une condition acido-basique equilibree

Au debut de ce changement alimentaire une perte de poids va se produire pour ensuite se stabiliser. Il faut controler son hematocrite (volume des globules rouges par rapport au volume sanguin total) qui doit etre entre 40-42% chez les hommes et 36-38% chez les femmes. C’est le meilleur indicateur de remplissage de nos reserves proteiques.

Le regime a adopter est donc une carence proteique stricte dans un premier temps afin de forcer le corps a consommer ses stocks. Continuer ensuite avec une diminution drastique de son apport proteique (mais attention, on ne parle pas de supprimer totalement les proteines, cela serait mortel, beaucoup de fruits et legumes et peu d’hydrates de carbone. Eventuellement adopter une alimentation vegetarienne si cela correspond a la personne.

Selon le Pr Lothar Wendt il n’y a pas d’effets secondaires a ce changement alimentaire. En fonction de l’encrassage proteique de chacun les effets salutaires se font sentir apres une periode allant de 3 semaines a 3-4 mois.

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur l’alimentation liee a cet article. Cet ouvrage a ete completement occulte en France car elle ne rapportait rien aux professionnels de sante ni aux laboratoires pharmaceutiques. Les methodes decrites sont celles utilisees en Allemagne dans l’association mentionnee ci-dessus qui aide environ 20 000 arthrosiques.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: